Accueil > Actualités > Technique de construction de maison du futur : le bioclimatisme

Actualité

Construction de maison du futur

Le 14.01.2013

 

Définition d'une maison bioclimatique

Un bâtiment bioclimatique essaye de s’accorder aux éléments naturels bénéfiques qui l’entourent. Ses systèmes de climatisation et de chauffage fonctionnent grâce à l’inertie thermique du sol et des matériaux, aux rayons solaires ainsi qu’à la circulation naturelle de l’air.

Pour ce faire, le bâtiment doit être construit en respectant une orientation pleine sud. Il faut éviter le plain pied et assurer sa conception structurelle. Il existe effectivement la conception bioclimatique de la maison, appelée communément bioclimatsime.

Il ne s’agit pas de mettre en place de matériaux « actifs » comme la pompe à chaleur ou encore le capteur solaire de chauffage. Elle utilise particulièrement des matériaux de construction « bio » ou « sains ». Elle repose surtout sur l’environnement vivant du bâti afin de limiter l’émission de gaz à effet de serre ainsi que la consommation d’énergie.

L'architecture bioclimatique

L’architecture bioclimatique est une branche de l’architecture mettant en avant l’équilibre entre la conception et la construction de la maison, les conditions environnementales et climatiques de la région ainsi que les rythmes de vie quotidienne des habitants.

Le but consiste à faire baisser les besoins vitaux des habitants et prémunir la hausse des coûts thermiques du bâti. Il vise également à préserver des températures ambiantes adéquates, tout en faisant attention à l’hygrométrie. C’est notamment une discipline architecturale qui répond aux critères de construction d’un habitat en démarche Haute Qualité environnementale ou HQE.

L’architecture bioclimatique ne peut être généralisée afin de ne pas générer des problèmes à l’égard de la biodiversité. Elle doit prendre en compte l’environnement naturel du lieu d’implantation du bâtiment. Les options architecturales varient ainsi en fonction de la latitude, du climat, des modes de vie et des besoins des habitants, du savoir-faire ainsi que de la culture locale.

Dans une zone tempérée, un logement bioclimatique a la possibilité de procurer une grande partie (environ) de ses besoins de chauffage grâce au rayonnement solaire. On l’appelle dans ce cas un «habitat solaire passif ». Il se base sur la structure (toits, ouvertures, murs) et l’orientation de la maison afin de canaliser le maximum de rayons solaires.      

Construction d'une maison bioclimatique

Il y a peu de différence entre construire une maison bioclimatique et une maison « traditionnelle ». Néanmoins, les plans du bâtiment bioclimatique prennent en considération le terrain, l’environnement et l’exposition pour atteindre une meilleure orientation des pièces à vivre, notamment au sud.

Par ailleurs, les matériaux utilisés sont respectueux de l’environnement. C’est la raison pour laquelle on emploie des matériaux isolants naturels, et des essences de bois de la région d’implantation du bâtiment.          

En fonction du savoir-faire du maître d’ouvrage, il a le choix de construire lui-même sa maison (autoconstruction) ou de confier les travaux à un entrepreneur. Pour la deuxième option, il peut choisir entre les diverses sociétés qui se sont spécialisées dans les chantiers bioclimatiques. De même, il est recommandé de confier la pose du chauffage écologique par un professionnel.      

En savoir +

Toutes nos actualités

Un Conseiller Habitat dédié est à votre écoute pour répondre à vos questions, n'hésitez pas à nous contacter ou à demander un devis en ligne ?

0805 620 240Appel gratuit depuis un fixe