Accueil > Actualités > Le néon : un gaz mystère

Actualité

Le néon : un gaz mystère

Le 05.07.2012

Propriétés chimiques du néon

Le néon est ici un composant chimique, ayant pour symbole Ne, avec pour numéro atomique 10. Le gaz reste presque immobile et n’a aucune couleur. Dans le cas où il est manipulé dans un tube vide ou dans une lampe à néon, celui-ci met en valeur une couleur rougeâtre. Il ne laisse que des traces dans l’atmosphère, pour une concentration de 18 ppm.

Histoire de ce gaz

Ce sont des Anglais qui ont découvert pour la première fois ce gaz rare. Il s’agit de Sir William Ramsay, ainsi que de Morris Travers. Ceux-ci sont originaires de la Grande-Bretagne. Ils ont pu extraire le néon à partir d’air dissous en 1898.

S’il doit être catégorisé à partir d'un tableau périodique, il appartient au groupe 18, et cela signifie qu’il fait partie des gaz dits inertes. Il est composé des éléments comme les neutrons, les protons et les électrons, avec une présence de concentration dans l’atmosphère à 0,00018 %.

Spécificités du Néon

Il est considéré comme un gaz rare avec une grande possibilité de réfrigération. Sa capacité de réfrigération est quarante fois supérieure à celle de l’hélium liquide. Et toujours à volume équivalent,   elle est trois fois supérieure à celle de l’hydrogène liquide.

Au niveau des coûts, en comparaison avec l’utilisation de l’hélium, le néon est moins coûteux que ce dernier. Et en appliquant des tensions et des courants réglementaires, la libération de gaz pour ce premier est la plus extrême par rapport à toutes les autres catégories dites rares. Et lorsque celui-ci se libère, il prend une couleur rouge orangé.

Application du néon

Comment bien l’appliquer ?

La couleur orange rougeâtre au niveau des tubes du néon est souvent utilisée au niveau des balises publicitaires. Celui-ci est appliqué au niveau des éclairages domestiques et se présente sous forme de tubes fluorescents.

Les autres applications du néon

Il existe d’autres applications possibles pour ce gaz, et qui sont employées au quotidien par les consommateurs. Il est possible de le retrouver et de l’utiliser au niveau des parafoudres, ainsi qu’au niveau des écrans de télévision.

Ce sont surtout les écrans plasma qui utilisent ce genre de gaz. Celui-ci est mélangé avec du xénon. Dans certains lasers ainsi que dans les réfrigérateurs, il est également possible de le retrouver. Dans le langage commercial, il est appliqué comme réfrigérant cryogénique, et c’est surtout le néon dissous qui est mis en exergue.

Néanmoins, il faut retenir que la plupart du temps, c’est un gaz qui compose les tubes fluorescents, utilisés pour éclairer les enseignes lumineuses. Seule la couleur rouge est obtenue avec celui-ci, et pour avoir les autres couleurs, il faut appliquer d’autres composants chimiques. Par exemple, l’hélium peut donner du jaune, et le CO2 peut donner la couleur blanche.

En savoir +

Toutes nos actualités

Un Conseiller Habitat dédié est à votre écoute pour répondre à vos questions, n'hésitez pas à nous contacter ou à demander un devis en ligne ?

0805 620 240Appel gratuit depuis un fixe