Accueil > Actualités > Le plancher chauffant à basse température

Actualité

Le plancher chauffant à basse température

Le 28.10.2012

image

On distingue plusieurs types de chauffage sur le marché, dont le plancher chauffant. Il se différencie des autres types au niveau de la distribution de chaleur. Par ailleurs, il présente de nombreux avantages.

Présentation

Le plancher chauffant permet de chauffer directement l’air d’une maison en utilisant le sol comme moyen de propagation de la chaleur. C’est au niveau du confort qu’il offre des avantages puisque le son est inexistant. En outre, aucun appareil n’est visible, et étant donné qu’il n’y a pas de déplacement d’air, il n’y aura pas de poussière en suspens.

Le système est simple puisque le plancher renferme soit un assortiment de tuyaux pour véhiculer l’eau chaude, soit une résistance diffusant la chaleur. Ce système est aussi appelé plancher chauffant à basse température ou PCBT puisque la faible température est compensée par l’étendue de la surface couverte.

 

Les normes à respecter

Le modèle à eau
Il faut tenir compte du texte de référence DTU 65.14 P1 et P2 concernent les travaux de bâtiment relatifs à l’installation du plancher chauffant à eau chaude. Ce texte est en vigueur depuis le 20 juillet 2006.

Les anciens textes DTU 65-6 et 65-8 sur les normes homologuées NF P 52-301 et NF P 52-303-1  sont donc caducs. Seules les recommandations de la norme NF EN 1264 seront appliquées.

Le modèle électrique
Les règles en vigueur portent surtout sur les raccords et les tubes synthétiques. La norme NF ISO 15875 porte sur le polyéthylène tandis que celle du polybutène est la NF EN ISO 15876. Lorsqu’il s’agit des tubes de cuivre, il faut se référer à la NF EN 1057 ou  NF EN 13 349 et à la NF EN 1254 pour les raccords.

L’installation

Des travaux compliqués
L’installation du plancher chauffant nécessite des travaux assez lourds. Mais ils seront plus faciles dans le cas d’une nouvelle construction. En effet, le réseau de tuyaux est installé sur les dalles avant de couler une chape dessus pour servir de couverture. Bien qu’il soit nécessaire de peaufiner la chape par la suite, les travaux ne présenteront pas de dérangement.

Si la maison est déjà construite et habitée, il faut démolir le plancher existant afin que l’on puisse installer la tuyauterie chauffante. Il est par la suite nécessaire de la recouvrir de chape et de refaire le revêtement. En outre, il est indispensable de faire appel à un ingénieur en génie climatique puisque c’est une installation requérant un calcul pointu sur la puissance et le tracé.

Le plancher chauffant électrique
Lors de l’installation d’un plancher chauffant électrique, il faut commencer par mettre en place un isolant conçu pour ce faire. On distingue les bandes périphériques et les plaques de sol. Il faut placer le câble en couronne ou sur trame, et ce, en fonction de la source électrique.

On peut procéder ensuite à la mise en place de la régulation avant de raccorder le tout au dispositif de commande. Avant de couler la chape, il est conseillé de vérifier son bon fonctionnement

Le plancher chauffant hydraulique
L’isolant thermique constitue un élément important pour que la chaleur soit diffusée vers le haut. Le tube de circulation de l’eau chaude sera alors soit coulé dans la chape, soit directement dans la dalle avant que le revêtement ne soit effectué. Le recouvrement à sec facilite la rénovation de cette installation.

En savoir +

Toutes nos actualités

Un Conseiller Habitat dédié est à votre écoute pour répondre à vos questions, n'hésitez pas à nous contacter ou à demander un devis en ligne ?

0805 620 240Appel gratuit depuis un fixe